J’ai déjà présenté Alain Gurly dans « Eclats de Paroles »(1) ; Il venait de sortir son recueil de poèmes « Les Hivernales », qui évoquait en sonnets effilés comme le givre la campagne cévénole et la nostalgie d’un autrefois perdu dans le brouillard des ans.

 

    Aujourd’hui, « A l’Est d’octobre » fait référence aux saisons de l’âme. Et de quelle plume imprégnée de souvenirs et d’images ! Celui qu’il a choisi en manière de préface, vous fera entrer à sa suite dans son univers:

Points Cardinaux

Je suis né un beau jour à l’Ouest du Printemps
C’était au mois d’avril lorsque pointent les feuilles
C’était dans ces journées où la vie se recueille
Pour repartir sans fin vers de nouveaux instants


J’ai eu de si beaux jours au Sud du bon vieux temps...
Comme ces concertos que la musique effeuille
En notes éthérées, que notre cœur accueille
Pour s’en ressouvenir quand soufflera l’autan


Et maintenant voici la saison de l’automne
La saison où la vie se flétrit et frissonne
Vers l’Orient d’Avril et le Nord du Printemps


Et maintenant je vois au couchant de Septembre
Venir ce grand hiver au Nord du vieil antan...
Et les jours se ternir à l’Ouest de Décembre...

    Las ! il faudrait tout lire, mais ces vers que j'isole achèveront de vous séduire:

    « J’entends craquer les jours au creux du temps qui cogne »...

ou

« J’ai mis sur mon épaule une cape de vent
   Pour regagner ce temps qu’aucun doute ne ronge
   Pour rejoindre ces jours que mes amours prolongent...
   J’ai chaussé mes souliers à remonter le temps »

Ou encore

« Longtemps, à petits pas, j’ai hanté le silence »

    Alain Gurly, ce compagnon de la Nostalgie, nous entraîne à travers les âges, à travers les murs, « dans les forêts où meurt l‘hiver à contre-jour », dans les grands prés verts, dans le matin cévenol que dévore l’espace. Et nous le suivons comme on suit un enchanteur.

 

    La photo que voici est prise près de sa maison. Elle illustre la couverture d’ »A l’Est d’Octobre ». Si vous aimez le crépuscule sur le vallon, l'âpre goût des futaies, le pas solitaire résonant sur un chemin pierreux,  et l'immense lucidité de vivre, vous aimerez Alain Gurly. Et son recueil. Parmi tous ceux qu'il a écrits.  J'ajouterai qu'il a reçu le Grand Prix de Poésie des Jeux Floraux d'Orange en 2005 et a été nominé dans plusieurs autres concours, dont celui de Lyon et celui de Sète.

 

    Allez voir son site littéraire et poétique sur Internet: http;//versamoi.free.fr . Vous y trouverez les renseignements pratiques concernant son oeuvre et vous plongerez dans le monde intérieur d'Alain Gurly. Et tant que vous y êtes, faites un bond dans http://macevenne.free.fr, une autre façon de vous émerveiller!

 

     LORRAINE

- "A L'EST D'OCTOBRE" , Alain Gurly - 68 page - Prix port compris: 11 euros (3 euros de majoration pour l'étranger)

   (1) - 27 août 2007

LORRAINE

C_dreter