arbre_fleurs

   Nicole Versailles vient d’écrire un livre au titre évocateur : « Tout d’un blog ». Elle parle donc du blog et des blogueurs, de leurs joies et de leurs tourments, de la qualité ou de l’inanité des propos de ces billets écrits quotidiennement, sous l’impulsion du moment ou par habitude.

LE BLOG AU JOUR LE JOUR

    C’est un travail remarquable que l’auteure nous propose. Elle-même titulaire d’un blog personnel « Petites paroles inutiles » où elle exprime surtout son questionnement devant la vie, son mal-être ou son point de vue, elle est suivie par des centaines d’internautes et signe « Coumarine ». Mais Coumarine est aussi responsable bouquet_de_rosesd’un Atelier d’Ecriture en ligne « Paroles Plurielles » où la qualité de ses consignes rallie à sa cause des participants de plus en plus nombreux.

    Tenant moi-même modestement cet « Eclats de paroles » sans autre ambition qu’écrire par plaisir parce qu’écrire m’est nécessaire, je ne connais pas la hantise du blogueur si accroché  à son « lectorat «  qu’il consulte ses statistiques quotidiennes avec appréhension, enthousiasme ou découragement, selon la fluctuation des chiffres. Nicole Versailles analyse très clairement ce phénomène qui attache peu à peu le modeste blogueur débutant à une notoriété qu’il espère croissante et dont il suit jour après jour les soubresauts. Son analyse s'attache à la naissance des blogs, mais aussi à la raison pour laquelle chacun de nous (ou presque) éprouve le besoin de s’installer devant l’ordinateur pour lancer au monde ses ...petites paroles inutiles.  Entendez-moi bien : même si c’est le nom qu’elle a donné à son blog intime,  les propos de Coumarine ne sont jamais vains. Ils touchent le cœur d’un public qui ne sait pas toujours gérer ses émotions, ses peurs, ses doutes ; le reflet de ses propres sentiments entraîne le lecteur à mieux se comprendre, à répondre, à se délivrer quelquefois. Et entraîne Coumarine à répondre aux commentaires par amitié ou par courtoisie, et dans le cas de « Paroles Plurielles » par professionnalisme . Elle comme tous ceux qui ont une réputation sur la Toile, sont peu à peu pris dans le filet des réponses à donner, des billets à écrire (puisqu’on les attend, c’est visible),, des brusques retours de flamme, de l’amitié qui se noue, de la solitude vaincue , même si quelquefois, la lassitude s’empare de vous.

LA MEILLEURE DES CHOSES?..

    Un des chapitres s’intitule d’ailleurs : « Le temps du questionnement ». Bloguer, ne pas bloguer, arrêter de bloguer...cette étape traverse inévitablement l’esprit des blogueurs si sollicités qu’ils se sentent en quelque sorte prisonniers.  Ils aspirent à une liberté d’expression qui s’est peu à peu amenuisée, tant il est vrai que si l’on écrit pour soi, quand la notoriété surgit on écrit surtout pour les autres !

    Bref, Nicole Versailles a écrit là un livre d’une clarté absolue, où les vertus et les vices du blog sont dénudés avec talent et précision. Ce livre devrait être lu par tous ceux qui rêvent d’ouvrir un blog...parce qu’ensuite ils se sentiront des ailes, même s’ils en connaîtront alors les risques et les servitudes.

INCARNAT

"Tout d'un blog" - Nicole Versailles - Ed. Couleur livres (collection "je") - www.couleurlivres.be