Je laisse la place au silence

Quel secret a-t-il à me dire ?

L’écouter me parler d’absence

C’est ressusciter ton sourire

Le silence est un compagnon

Avec qui on apprend à vivre

Il me dit oui, il me dit non

Comme s’il était un peu ivre

Il me dit : « Entends-tu le vent ?

L’automne part à la dérive.

A quoi sert-il d’avoir vingt ans

Puisqu’un jour au port on arrive

Sa mélancolie, c’est certain

Chuchote en moi et tourbillonne

Sur les oreilles poser les mains

Ne sert à rien : il carillonne

Mais parfois comme un papillon

Le silence aussi bat des ailes

Il se souvient et nous partons

Lui et moi comme l’hirondelle

Vers les beaux matins de printemps

Vers mes amours et le silence

Qui si souvent parle d’antan

Répand sur moi sa paix immense

LORRAINE

5ange_1