12 mai 2007

LA FÊTE DES MAMANS

  En Belgique, en ce dimanche de fête, le temps s’arrêtera à toutes les pendules :  c’est maman que l’on fête et de quel cœur chargé d’amour !  Les tout-petits iront vers elle dans leur maladresse touchante ; les plus grands porteront les fleurs et les cadeaux ;  et les enfants adultes se souviendront peut-être que la Fête des Mères est autre chose qu’un baiser distrait, une visite hâtive.  La toute jeune maman a autour d’elle ceux qui l’aiment dans la spontanéité ;  les mamans vieillissantes... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 mai 2007

MARRONNIER

  Un marronnier chante devant ma fenêtre, un marronnier lourd qu’un peuple d’oiseaux a farci de nids. Il prête à leurs jeux ses branches drues et replie ses feuilles sur les amours d’été et les adieux d’automne.   Il connaît les brumes du soir et les matins resplendissants ; il sait paroù se lève le soleil et le regarde en face, serein, majestueux, toujours prêt à éclore. Il m’offre tour à tour les bougies roses de ses fleurs et le recueillement déchirant d’octobre quand l’une après l’autre ses feuilles... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 15:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 mai 2007

JOURNAL INTIME (3)

    Ecrit-on pour être lus ?  Mais oui, bien sûr, sinon où serait l’intérêt ? Souhaite-t-on des commentaires ? Cela va de soi, qu’ils soient amicaux ou rébarbatifs ils continuent le dialogue sur toile.  Ils permettent aussi de voir si on s’est engagés sur la bonne voie ou si on fait fausse route.    Car à côté de son rôle essentiel de « Journal intime », le blog est aussi une vitrine où l’on peut montrer ses œuvres : peintures, dessins, photos, poèmes ou tout autre.  L’avis extérieur est toujours... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 mai 2007

Journal intime (2)

    Hier j’abordais le « Journal intime » sur le blog. Quelques remarques jetées sur le papier et je me rends compte à quel point je fus fragmentaire ! Car si l’écriture ouvre des horizons qui, du moins pendant un temps, favorisent les confidences, elle véhicule aussi des sursauts, des craintes d’être reconnus, par ceux-là même qui sont à l’origine du mal : les proches.  Les proches que le hasard peut mettre face à ces mots où ils se reconnaîtront ; les proches qui ne sortent souvent pas indemnes de cette... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 avril 2007

JOURNAL INTIME

  Il paraît que la majorité des blogs sont des "Journaux intimes". Les bloggueurs noteraient essentiellement, au jour le jour ou presque, leurs sentiments, leurs questionnements existentiels, leurs petites joies et leurs grands chagrins. Et il est vrai qu'à parcourir les pages virtuelles, on débusque le plus souvent des sentiments surgis soudain, comme un grand remous, à la surface du coeur. D'où vient ce besoin de confier aux inconnus ce que, souvent, on n'oserait pas dire à un proche?   Justement,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 avril 2007

CHANSON

  « Le temps des cerises » n’est qu’une chanson d’amour et je l’écoute en songeant aux jeunes fille d’autrefois. Elles étaient douces et marchaient par petits groupes dans les sentiers d’été, leurs capelines abritaient de beaux cheveux noués qui charmaient le passant.  Elles ouvraient sur leur teint pâle une ombrelle de soie ; un fiacre les promenait le dimanche et elles s’en allaient valser au bal champêtre où de mélodies langoureuses berçaient leur nostalgie.    Elles ont connu « le Temps des Cerises... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 avril 2007

JE REVE

    J’ai rêvé cette nuit qu’à l’aide d’une énorme catapulte j’envoyais dans la Lune une personne que je n’aimais pas.  J’étais lasse de la voir tournoyer autour de moi, semblable à un gros hanneton, hommasse, adipeuse, geignante. Sa robe chamarrée de rouge la drapait grotesquement. Je la vis disparaître comme une fusée dans un étincellement de flammes. De là-haut, elle m’adressa des signes pour m’avertir de sa bonne arrivée. Que nous étions donc heureuses, elle de voir du pays, moi d’être débarrassée de sa présence... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 22:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 avril 2007

UNE MALADIE DE RIEN DU TOUT...

       Tes amies viennent de partir, tu débarrasses. Quelle lassitude, soudain ! Le creux des genoux, les épaules, la nuque font mal, vous étiez attablées pourtant, vous jouiez aux cartes en riant beaucoup puis en réclamant le silence. Tu disais : « Je suppute »… examinant ton jeu et tout à coup, maintenant, tu abandonnes les biscuits dans leur boîte, les verres à desservir, tu vas tomber, tu te raccroches… Un vertige, le lit : bon, tu es malade, ne tergiversons pas, c’est sûr !    La tête te tourne, à... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 mars 2007

COUP DE BLUES

    La vie est comme la marée, elle va, elle vient, elle saute d’une certitude à une hésitation. On se pose des questions et les réponses diffèrent.  Hier, il était avant tout impératif d’écrire, d’alimenter le blog. Aujourd’hui, une soudaine lassitude s’empare de moi, un « A quoi bon ? » qui ressemble assez à « Tout est vanité ! » et me fait hausser les épaules.   Et si tous, autant que nous sommes, ne faisions que ressasser la même brassée d’idées, de sentiments, de questions, pour nous retrouver ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 mars 2007

TOUTE LA BEAUTE DU MONDE...

  Non, je ne vais pas revenir sur les innombrables articles qui, tout comme la pub, détaillent par le menu comment être plus lisses, plus jeunes, plus blondes, plus séduisantes. Ni sur ceux qui dénoncent les régimes et l’anorexie  détruisant la santé et le goût de vivre au nom de la minceur.  N’écouteraient que celles qui veulent entendre et sont déjà convaincues.   Je dirai simplement mon sursaut d’étonnement, voire d’incompréhension lorsqu’hier, ouvrant la TV, mon regard a croisé celui d’une silhouette... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]