11 janvier 2009

A MON MAÎTRE

    (Le sujet était simple et compliqué en même temps: il fallait imaginer un maître (quel qu'il soit mais qui avait compté) et qui venait de mourir.  Et exprimer dans une lettre ce qu'il représenta pour nous. Dans un style un peu précieux! J'ai choisi la vérité) X    Adieu.  Je ne vous verrai plus. J’ai mal.  Dans le bureau trop petit où vous m’accueillîtes un matin de printemps, je ne reviendrai pas.  J’avais besoin du regard bleu que vous posâtes sur moi et qui mit fin à ma panique de... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:25 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 janvier 2009

TU M'AIMAIS ALORS...

L’oubli de l’amourLaisse dévêtuDe toute chaleurSoufflons nos chagrinsComme s’éteint une bougieEt dis-moi adieuNe m’écris jamaisL’encre fait mal au regardDe ceux qui souffrentTu m’aimais alorsL’automne s’embrumeJe reste seuleLORRAINE
Posté par incarnat à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 décembre 2008

ADIEU, PERE NOEL!

    Nous sommes le 24 décembre. C’est le jour où Père Noël visite les cheminées des enfants sages. Il les connaît par cœur, il sait ce qu’ils souhaitent, il offre ce qu’il considère comme il faut, ni trop (il est des enfants avides !), ni trop peu (il est des enfants timides). Mais il dépasse les cheminées des jeunes filles et ce soir, j’en ai bien peur, il ne s’arrêtera pas chez moi.    Pourtant, je m’habille de mon mieux. J’ai mis ma robe de lumière, rose et à reflets discrètement bleus ; une robe de maman qui la... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 novembre 2008

TANT D'EPERONS NOUS ONT BLESSES...

Le parc s’embrumeQui fredonne ? J’entendsLes mots bleus de ton regardLa lune soudain pose un masqueSur ton visage d’aventure.Diras-tu dans le clair-obscurQue tu m’aimes ou que tu me fuis ? Tant d’éperons nous ont blessésTa main dessine mon visageMon ami, en ce soir d’automneDiras-tu les mots qui pardonnent ?LORRAINEphoto: Paleontour
Posté par incarnat à 12:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 septembre 2008

VOLET DE NUIT

Le volet qui bat dans ma têteFerme à clé tous mes souvenirsIl éteint mes dîners de fêteMon passé et mon avenirCe volet claque sous mon frontComme une victoire lassanteAttendant sans peur ni passionQu’arrive la nuit grandissanteCette nuit qu’aucun volet closNe freinera à l’heure dite.Mon adieu aux doux  nids éclos Evoque notre accord tacite. C’est l’heure de la sarabandeEt je ferme à tous les échosLe vieux volet de contrebandeLORRAINE( septembre 2000)