17 décembre 2009

APRES UN COUP DE TELEPHONE

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Helvetica Neue"; panose-1:2 0 5 3 0 0 0 2 0 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:26 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 septembre 2009

A L'HEURE Où L'ON N'ATTEND PLUS RIEN...

  Je me suis inscrite à l'Atelier d'Ecriture "Les Impromptus Littéraires". Voici la première consigne que j'ai suivie. Il fallait écrire un texte dans lequel introduire "Fallait bien que ça arrive".... J'en ai fait un poème que je vous livre ici. A l’heure où l’on n’attend plus rienQu’un peu de douceur en septembreLa promenade avec le chienUn beau livre, le goût de comprendreJ’ai pris la décision hâtiveDe voyager, de partir loinIl fallait bien que ça arriveJ’avais le cœur un peu chafouinA l’heure où... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 septembre 2009

LE CHIC TYPE

    Non, il n’a pas voulu. Il ne veut jamais d’ailleurs. Aucune arrière-pensée dans sa belle tête virile. Aucun projet. C’est un homme simple, qui traverse la vie amicalement.    Il a beaucoup d’amis, c’est vrai. Il plaît, comme ça, au premier regard. C’est un copain, il rend service, il rit à gorge déployée, les femmes le trouvent beau et il l’est.    Une beauté étrange, qu’il promène dans les rues du centre, sur les plages et dans les quartiers populaires aussi, car il n’a pas de préjugés. Quand il les... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2009

MADRIGAL POUR UNE MARQUISE

Vous dirais-je, ma tendre amie,Tout ce qui me séduit en vous ?Votre petit grain de folieEt la rondeur de vos genouxVous dirais-je, ma tendre amieQue votre épaule et votre couFont une fort belle harmonieAvec vos seins, juste en dessousVous dirais-je, ma tendre amie,Que votre regard d’amadouMe poursuit dans mes insomniesNe partez pas, l’instant est doux !Vous dirais-je, ma tendre amie,A quel point vous me rendez fouDites oui, je vous en supplieVoulez-vous de moi pour époux ?LORRAINE
Posté par incarnat à 03:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,