21 novembre 2009

LES BRICOLES

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Arial; panose-1:2 11 6 4 2 2 2 2 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 novembre 2009

NON, JE N'AIME PAS LE TELEPHONE

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Helvetica Neue Light"; panose-1:2 0 4 3 0 0 0 2 0 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:14.0pt; ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:43 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2009

LA TZARINE SORT

Elle sort comme un tourbillonS’élance sur le macadamElle trottine et son bichonSerré contre son cœur se pâmeSon petit nez, sa belle allureSes yeux ourlés sous la voiletteSa troublante désinvoltureLui font un sillage de fêteElle balance sa cambrureSon jupon, sa croupe mutineQu’est-ce donc qui la transfigure ?Ne vous fiez pas à la tzarine !Où va-t-elle ? A un rendez-vous !Imaginiez-vous autre chose ?Cette gazelle aux cheveux rouxVous séduit aussi, je suppose ?Allons, monsieur, dites-le-moiQue vous rôdez dans ces paragesJe suis son... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 septembre 2008

LE PETIT BAL D'ETE

    Il a franchi le fleuve dans la barque du passeur. Les rames frappent l’eau en cadence. Sera-t-il à l’heure ?    La Meuse suinte d’ennui. L’homme va dans la pluie oblique qui gifle les rives et glisse entre les pavés, jusqu’à la rigole.    Ellle avait dit : « De l’autre côté de la Meuse,  « Au bon coin », vous voyez où ?     Il trouverait bien. L’important, c’est la revoir. La revoir telle qu’hier au bal du village où,  arrivé le matin, il s’est rendu. Un de ces petits bals... [Lire la suite]