La première phrase du texte entamait la consigne. Il fallait poursuivre.

XXX

 

 Le commissaire Bagatelle, à peine arrivé sur les lieux, déclare :

 

 - Madame Lajoie a été retrouvée morte chez elle, dans d’étranges et atroces circonstances...


  genouxPierre Lamour venait lui rendre un petite visite plaisante. Elle était en kimono chinois, les pieds nus dans de minuscules babouches et, d’après ce qu’affirme Pierre Lamour elle se précipita pour se blottir dans ses bras. Une babouche quitta son pied mignon, elle glissa sur l’autre de tout son long et par une inadvertance non encore élucidée, la ceinture du kimono s’enroula autour du cou de Madame Lajoie.

 En voulant la délivrer, affirme Pierre Lamour, il a lui aussi glissé sur le parquet ciré (trop ciré) et repoussé involontairement la table basse (qui coinçait involontairement le bout de la ceinture).

 Madame Lajoie a poussé un « glouglou » inattendu et a fermé les yeux pour toujours.


   Le commissaire reste perplexe : cet accident assez nébuleux cacherait-il une intention criminelle ? Il va y réfléchir...

 

LORRAINE